ATQ ISO FR blanc

Projet rétention : l’avis d’un producteur

Simon, le fils aîné, Lucie Rainville  et Claude Lefebvre.En septembre dernier, Agri-Traçabilité Québec (ATQ) a rencontré Claude Lefebvre et Lucie Rainville de la ferme Gerville, à Baie-du-Febvre. Ils sont propriétaires d’un troupeau de 225 vaches en stabulation libre et ont participé, avec 15 autres fermes laitières, à l’étude portant sur la rétention des identifiants bovins. Ils ont partagé avec nous leur expérience.

Cette étude, d’une durée de 4 ans, permet de tester la qualité des identifiants et de déterminer les facteurs qui entraînent leurs chutes. De plus, elle nous a permis de constater que trois principaux facteurs contribuent à la rétention des boucles.

 

L'intervention humaine

L'endroit où la boucle est apposée sur l'oreille a une incidence sur la durée de rétention. M. Lefebvre, de nature plutôt calme, croit que le tempérament du producteur influence le comportement des animaux. Plus les animaux sont nerveux, plus ils auront tendance à retirer rapidement leur tête des mangeoires, ce qui, au fil du temps, provoque un frottement additionnel qui accélère la détérioration des identifiants.

L'environnement physique et climatique

Certaines fermes dotées d'un système à stabulation libre affichent de meilleurs résultats. Le type de mangeoires influence le taux de rétention des boucles. À la ferme Gerville, les mangeoires sont adaptées à l'âge de l'animal. « De façon générale, moins il y a de mécanisme, de pièces mobiles ou de morceaux de métal coupants près des têtes des animaux, moins il y a de risque d'accrochage avec les identifiants » selon M. Lefebvre. Les animaux qui sont à l'abri des écarts de température conservent leurs identifiants plus longtemps (le froid et le chaud assèchent le plastique des boucles qui éventuellement se casseront après quelques années).

Photo_B_low Photo_C_low photo_D_low
Mangeoires munies de barres horizontales
destinées aux animaux adultes.
Mangeoires dotées de tuyaux verticaux obliques
pour les vaches taries, les taures de 12 mois et moins
et les taures gestantes.
Mangeoires cornadis pour les taures de 12 à 18 mois
qui permettent de maintenir les animaux
en contention lors des saillies ou autres traitements.

La boucle d'identification

Nous constatons une augmentation de chutes de boucles après la 4ième année de pose. Le frottement que subissent les boucles, les écarts de température et l'usure normale sont les facteurs relevés.

Des résultats encourageants

La ferme Gerville affiche des résultats intéressants. Après une période de 60 mois, le taux de chute de boucles est de 16 %. M. Lefebvre se dit satisfait et déclare : « Il ne faut pas s'attendre à ce que tout soit 100 %. Je suis de nature optimiste et je pense qu'il faut se permettre d'évoluer. Maintenant qu'on a les tags d'ATQ, l'identification des animaux est beaucoup plus facile. »

Deux pièges à boucles faciles à éliminer

  • Les cordes à balle de foin
  • Les tuyaux coupants ou non bouchés (ajouter un embout de caoutchouc ou de métal avec coins arrondis)

Le projet rétention se terminera à la fin de l'année et les constats finaux seront publiés au printemps 2011.

ATQ est consciente de la problématique à laquelle les producteurs sont confrontés et travaille sans relâche à trouver des solutions qui sauront répondre adéquatement à cette situation.

Imprimer E-mail